DONA BERTARELLI ÉLUE «FEMALE SAILOR OF THE YEAR» POUR LA SECONDE FOIS CONSÉCUTIVE
  • Ecurie
18 novembre 2016

Dona Bertarelli, femme d’affaires et co-fondatrice de Spindrift racing, a été nommée Female Sailor of the Year 2016 des Swiss Sailing Awards. C’est la seconde fois consécutive que la navigatrice remporte ce titre qui vient récompenser ses accomplissements avec le maxi-trimaran Spindrift 2 et à la barre du D35 Ladycat.

En 2015, Dona Bertarelli participe pour la 9e année consécutive au circuit des D35. Skippeur et barreur du catamaran Ladycat, elle termine à deux reprises sur la troisième marche du podium que ce soit du championnat ou du Bol d’Or Mirabaud.

Toujours en 2015, cette fois à la barre du plus grand trimaran océanique du monde, Dona Bertarelli remporte en équipage et en temps réel l’emblématique Rolex Fastnet Race 2015.

Puis au cours de l’hiver 2015/2016, la suissesse se lance à bord de ce même multicoque de course à la conquête du record tant convoité du Trophée Jules Verne, entourée du skipper Yann Guichard et de leur équipage. Bien qu'ils aient manqué le record de seulement 1 jour et 21 heures, Dona Bertarelli et l’équipage signent désormais le troisième temps historique et décrochent le record Ouessant-Equateur sur leur parcours. A l’issue de ces 40 000 km autour du globe, Dona Bertarelli devient également la navigatrice la plus rapide autour du monde.

Plus tôt en 2016, en tant que co-skipper de Spindrift 2, Dona Bertarelli s’est alignée sur la transat historique ralliant Québec à St-Malo. L'équipe a remporté la course et a établi un nouveau temps de référence d'un peu plus de six jours pour rejoindre les deux villes et continents.

Au delà de ses accomplissements sportifs, Dona Bertarelli a développé en 2015 un programme éducationnel baptisé Spindrift for School avec pour objectif de partager l'aventure du Trophée Jules Verne avec les jeunes générations. Plus de 8000 enfants en France et en Suisse ont participé à ce programme pédagogique. Cette année, Dona Bertarelli va plus loin et développe d'autres projets philanthropiques  toujours autour de Spindrift racing et des jeunes. Elle se trouve actuellement à l'étranger dans le cadre de l'un d'entre eux et n'a pu de ce fait être présente et participer à la remise des prix des "Sui Sailing Awards" au musée Suisse du Transport de Lucerne.

Dans un message enregistré qui a été diffusé au cours de la soirée, elle s’est exprimée et a rendu hommage aux autres nominées Maud Jayet et, en particulier à Justine Mettraux.

« Je suis ravie et honorée que le jury des SUI Sailing Awards ainsi que le public m’aient décerné ce prix pour la seconde fois. J’ai une pensée particulière pour Justine Mettraux qui a navigué avec moi à bord de Ladycat pendant plusieurs saisons. C’est une navigatrice incroyable qui aurait mérité de gagner ce prix autant que moi. »

« J’ai également une pensée pour mon équipe, sans eux je n’aurais jamais pu accomplir ce que j’ai réalisé ces dernières années dont boucler ce tour du monde à la voile. »

Dona Bertarelli a également rendu hommage à ses partenaires et à la Société Nautique de Genève et au Club Nautique de Versoix, qui tous deux soutiennent l'équipe Spindrift racing depuis plusieurs années. Elle a conclu son message avec un mot pour Alan Roura, le seul marin suisse à être en compétition dans le Vendée Globe, lui souhaitant bon vent.

Xavier Revil, fidèle marin de l’écurie Spindrift racing depuis plusieurs années, que ce soit à bord de Spindrift 2 pendant le Trophée Jules Verne et du D35 sur Ladycat powered by Spindrift racing, a accepté le prix en son nom.